puce(posté le 10 décembre 2013)                                                                                                                              
Envoyez vos idées pour que nous en parlions...

Nous publions ici des messages envoyés par mail (voir page Contact) ou des questions posées lors de nos échanges avec les Surzurois. Nous apportons parfois de légères modifications, en ayant à cœur de ne pas déformer le sens du message ; sauf exception, nous avons convenu de ne publier que les initiales des auteurs.



puce(posté le 4 février 2014)                                                                                                                              

à propos du PRU inclus dans le PLU

Il ne faut pas hésiter à dire que le PRU est une véritable entreprise de spoliation de certains Surzurois au bénéfice de la mégalomanie du maire actuel. Il est bien triste de voir des personnes qui ont travaillé pour se constituer un petit patrimoine en vue d'assurer leur indépendance au soir de leur vie ou de le transmettre à leurs enfants se voir ainsi privées de leur bien.

    G.L.M

puce(posté le 4 février 2014)                                                                                                                              

Résultats des élections et indicateurs économiques - par Les Echos et ToucanToco

Bonjour,

J'ai trouvé cette animation interactive très parlante. On y voit les faiblesses de Surzur par rapport à d'autre commune (qu'on peut choisir) et le détail des indicateurs.

Par exemple, comparée à Muzillac, la gestion financière de la ville est très mauvaise. On comprend qu'il faut 8,6 ans pour Surzur à se désendetter contre 4 années pour Muzillac.

Pour la performance Entrepreneuriale, on constate, que malgré un fort taux de création d'entreprise (21,3%) contre 12,3 à Muzillac, seulement 55,8% des nouvelles entreprises passent le cap des 3 ans contre 61,8 à Muzillac. Il s'agit clairement des conséquences de la politique de mépris de M. LE NEVE à l'égard des commerces et des artisans.

Je vous laisse étudier le reste des données et peut être en prendre source d'inspiration pour aiguiser vos arguments contre Monsieur LENEVE qui ne doit pas rester en place au péril de la ville et de ses habitants.

http://communes.lesechos.fr/municipales-2014/surzur

L. F.

puce(posté le 23 janvier 2014)                                                                                                                              
Merci, Mr le Maire

Un Surzurois nous écrit : "Je ne résiste pas au plaisir de vous envoyer cette jolie photo. Autrefois, les élections municipales étaient souvent l’occasion de faire dans les dernières semaines quelques promesses aux électeurs, de boucher les nids-de-poule, de mettre à l’honneur des sympathisants méritants. On aurait pu espérer que cette époque de clientélisme était passée.

Ce joli banc qui vient d’être posé rue de Virel, ce 21 janvier, ressemble pourtant beaucoup à un gentil « cadeau » de M. le Maire. A deux pas de chez moi, je l’apprécierai sûrement quand je serai vieux !"

G.LB.

1390496823

puce(posté le 16 janvier 2014)                                                                                                                              
Les vœux du maire, un exercice à haut risque

Présenter ses vœux à la population, quand on est maire, c’est assurément un temps fort de l’année. A deux mois d’une nouvelle élection, c’est un exercice de haute voltige.

http://www.europe1.fr/Politique/Maires-candidats-le-casse-tete-des-voeux-1763679/

Il y a bien sûr ceux qui ne se représentent pas (la moitié des 24 communes de Vannes agglo), et dont les journaux rapportent ces jours-ci les vœux émus, les remerciements et félicitations, les standing-ovations. Comme ce doit être bon !

Et puis il y a ceux qui se représentent, n’ont pas le droit de le dire, le laissent entendre, se sentent surveillés, savent qu’ils jouent gros. Comme ce doit être dur !

Car le Code électoral est formel : « Depuis le 1er septembre 2013, les collectivités territoriales ne doivent pas engager une campagne de promotion publicitaire sur le bilan ou la gestion de l’équipe municipale en place. Tous les supports sont concernés : bulletin municipal, sites internet, brochures mais aussi cartes de vœux, discours. Par exemple, il est possible au maire de présenter un bilan de son action mais celui-ci doit être objectif. S’il souhaite promouvoir ce bilan, il doit intégrer les frais de publication ou de diffusion dans son compte de campagne.

Les actions de communication mises en place par les collectivités locales peuvent néanmoins se poursuivre en évitant d’apparaître comme des éléments de propagande en faveur de listes particulières.

Les bulletins municipaux peuvent poursuivre leur parution, les cérémonies diverses (vœux, inaugurations, fêtes locales, etc.) peuvent toujours être organisées mais doivent conserver un contenu purement informatif sans référence à l’élection à venir, notamment à la candidature d’un élu local, à ses réalisations ou à ses projets. »

(source http://www.vie-publique.fr/actualite/dossier/municipales-2014-election/communication-campagne-electorale-cadre-contraint.html 

En deux mots, il est interdit de mélanger les genres : le maire ne doit pas se comporter en futur candidat le jour des vœux, car ce serait profiter de l’argent public pour faire campagne ! (article L 52-1 du code électoral)

Or, notre maire n’a-t-il pas quelque peu dérapé dimanche dernier ?

Tout cela est fortement déconseillé par le code électoral pour un maire qui sera candidat en mars, sous peine de risque d’annulation des élections. Peut-on faire fi de ces règles républicaines, même (ou surtout) si l’on brigue un sixième mandat ? (1)

M.S

(1) Marcel Le Nevé a été élu maire de Surzur en 1977, 1983, 2001 et 2008, soit pendant 25 ans. 

Elu du groupe minoritaire en 1989, il a préféré démissionner. Voir article O-F du 5/2/2008 : 

http://www.vannes.maville.com/actu/actudet_-Marcel-Le-Neve-candidat-a-un-4-sup-e-sup-mandat-P-552176_actu.Htm


puce___________________________________________________________________

Les écoles à égalité ?

Certains parents de l'école Saint-André, et l'OGEC (organisme qui gère les finances), sont inquiets du changement de municipalité pour ce qui concerne l'attribution des subventions en fonction du nombre d'élèves. La parité, actuelle, sera-t-elle toujours d'actualité?

Au moment où les parents s'inquiètent pour leur budget garderie avec les nouveaux rythmes scolaires, quelle position pouvez-vous donner là-dessus ?

K. B.

Notre réponse :

Il est évidemment totalement exclu de changer la donne en matière de politique scolaire. Méfions-nous des rumeurs propagées…

Il est bon de rappeler que, l'an dernier, Maryvonne Soudy et moi avons organisé le « certif en tandem », pour les CM1 et CM2 de l’école Saint-André. Nous avions eu cette idée pour continuer l’action « Mémoire de Surzur », développée dans le cadre de l’Agenda 21, dont j’étais le responsable.

C’est le Centenaire de l’école qui avait motivé notre action, mais, devant le vif succès qu’elle a remporté, nous avons promis, dès le mois de juin 2013, de renouveler cette expérience en 2014, pour les CM2 des deux écoles. Cela fait toujours partie de nos projets.

R.  Malzahn

puce___________________________________________________

Téléthon (bis)

Alors que nos journaux locaux relatent le week- end festif et solidaire qui vient de se dérouler, aucun article ne paraît sur Surzur ! Les municipalités alentour  se sont  engagées  et, en collaboration avec leurs associations locales,  ont participé à ce mouvement solidaire. Quelques associations Surzuroises ont comme chaque année œuvré pour cette action reconnue. 

« Reconnaissance » pour leur engagement, alors que la municipalité n’a encore cette année rien proposé pour le soutien du Téléthon.

C. G.

 

puce____________________________________________


Bravo pour vos cafés-débats


C'est avec plaisir et intérêt que nous avons assisté à la réunion de votre liste le 5 courant, au "Bistro d'en face"

Votre équipe et vous-même semblez être totalement orientés vers ce que nous pensons du devenir de SURZUR et j'aurais volontiers rejoint vos rang si je n'étais pas si jeune dans la commune.

Sachez simplement que je serai toujours heureux de rendre service à titre bénévole dans la limite de mes compétences.

Vous souhaitant de tout coeur votre élection

 

Bien cordialement

B. R. 

puce(posté le 10 décembre 2013)                                                                                                                              

 Et la solidarité ?

La municipalité de Surzur avait déjà raté le rendez-vous avec Marche en corps (NDLR : marche organisée de Quimperlé à Angers,  pour lutter contre l’excision des fillettes africaines). Surzur avait été la seule étape où rien n’était organisé pour accueillir les marcheuses !

Et maintenant,  le Téléthon ? Les communes voisines annoncent des dons conséquents. Et Surzur ne fait plus rien depuis 2010 ? A part le club de marche (et peut-être d'autres associations ?) qui collectait des fonds, et qui a même organisé ce jour une séance de rattrapage, nos élus pensent-ils que cette cause ne présente plus aucun intérêt ? que la solidarité est une valeur devenue inutile ?

M. B.

puce(posté le 10 décembre 2013)                                                                                                                              

La crise est finie ?

Tous les ans, la Banque Alimentaire  organise une collecte générale de produits en faveur  des  plus démunis. Tous les ans, le CCAS de Surzur fait appel à des bénévoles pour se tenir à l’entrée d’Intermarché.  Anne s’inscrit…

Quelques jours avant la collecte, elle fait l’étrange découverte de voir son nom supprimé du planning. Renseignements pris, la présidente du CCAS lui répond par mail que « compte tenu des circonstances, sa présence n’était pas souhaitable », finissant même par reconnaître que cette décision avait été prise en concertation avec le maire.

« Compte tenu des circonstances ? » La crise serait-elle enfin derrière nous ? Les nécessiteux auraient-ils disparu ? Vous n’y êtes pas ! Cette bénévole radiée s’appelle Anne… Malzahn, c’est tout !

Le président de la Banque Alimentaire du Morbihan a qualifié ce geste d’« humainement lamentable » !

M.S.

puce(posté le 10 décembre 2013)                                                                                                                              

Un habitant de Parc Lann : une question…

Y aura-t-il plus de dialogue dans l’avenir ? Il faudrait prévoir une boîte de suggestion à la mairie.

… et des suggestions.

Les banderoles étendues après le rond-point, près de la piscine, bouchent la vue des habitants du lotissement Parc Lann, et rendent la sortie dangereuse en voiture.

Prévoir des jeux pour les enfants (cf. Damgan), il y a de la place, pensons à nos petits !

L. T. 

puce(posté le 18 novembre 2013)                                                                                                                              
Les dos-d'âne dans Surzur

Les dos-d'âne dans Surzur sont beaucoup trop accentués et donc très dangereux !
Certes, ils ralentissent bien les habitués des lieux… mais, pour les visiteurs ou les distraits, cela peut occasionner une perte de contrôle de leur véhicule et donc des accidents corporels aux piétons ou à un véhicule venant en face… sans compter les éventuels dommages aux aménagements urbains et particuliers.
Il m'est même arrivé de descendre de ma voiture en pleine voie pour pousser le fauteuil d'une personne à mobilité réduite ne pouvant pas franchir l'obstacle !
Pourrait-on demander à l'entreprise qui a fait les travaux de "raboter" un peu ces dos-d'âne : cela ne devrait pas coûter bien cher (si tant est que cela soit facturé compte tenu de la malfaçon évidemment couverte par une garantie décennale) et être tout aussi efficace.
March'adour