Articles
PSOAS et YOGA
Par Christian Carpentier - 26.01.13

Le PSOAS : Ce muscle a une prédisposition à devenir tendu puisque son fascia est en continuité avec celui du rein et avec le diaphragme. 
Le psoas réagit énormément au stress émotionnel,particulièrement aux peurs. En raison des postures assises de plus en plus fréquentes au travail, le psoas ne bénéficie pas d’étirements, accumule les stress et devient rapidement tendu.
Il exerce alors une tension beaucoup trop importante dans le bas du dos et engendre des douleurs lombaires.
La position couchée les jambes allongées devient difficile car la douleur s’installe et oblige à changer de position. Chez les personnes âgées, il engendre une flexion du tronc vers l’avant : la lubrification de la partie arrière de la hanche n'est plus suffisante et les phénomènes de dégénérescence s’installent.
Certaines postures de Yoga permettent un étirement optimum de l'Ilio-psoas, surtout s'ils sont combinés avec des exercices respiratoires.
C'est ce qu'expliquait Alexandra Bailly ce matin au cours d'un atelier Yoga orienté sur la sphère abdominale et l'engagement correct des muscles abdominaux dans les ASANAS, en mettant l'accent sur le mythe des exercices abdominaux pratiqués chez soi ou dans les salles de sport.
Et pourquoi ne pas compléter ces exercices de Yoga par une respiration consciente en TSO (Technique Sensorielle Olfactive) avec l'huile essentielle de Lavandin ( pas la Lavande), une HE relaxante des muscles striés, et dans un autre temps avec du Basilic, myo-relaxante des muscles lisses comme le diaphragme ? 
Un massage délicat de la région lombaire et des crêtes illiaques avec du Romarin à camphre (une HE myo-relaxante des muscles ronds) serait un plus. 
Pour plus d'informations : 

Alexandra Bailly - Professeur Certifiée de Hatha Yoga -www.HeartnSole.fr
Brigitte du Castel - Praticienne en aromathérapie et énergétique - www.l-homme-energetique.fr
Photo: PSOAS et YOGA
Le PSOAS : Ce muscle a une prédisposition à devenir tendu puisque son fascia est en continuité avec celui du rein et avec le diaphragme. 
Le psoas réagit énormément au stress émotionnel,particulièrement aux peurs. En raison des postures assises de plus en plus fréquentes au travail, le psoas ne bénéficie pas d’étirements, accumule les stress et devient rapidement tendu.
Il exerce alors une tension beaucoup trop importante dans le bas du dos et engendre des douleurs lombaires.
La position couchée les jambes allongées devient difficile car la douleur s’installe et oblige à changer de position. Chez les personnes âgées, il engendre une flexion du tronc vers l’avant : la lubrification de la partie arrière de la hanche n'est plus suffisante et les phénomènes de dégénérescence s’installent.
Certaines postures de Yoga permettent un étirement optimum de l'Ilio-psoas, surtout s'ils sont combinés avec des exercices respiratoires.
C'est ce qu'expliquait Alexandra Bailly ce matin au cours d'un atelier Yoga orienté sur la sphère abdominale et l'engagement correct des muscles abdominaux dans les ASANAS, en mettant l'accent sur le mythe des exercices abdominaux pratiqués chez soi ou dans les salles de sport.
Et pourquoi ne pas compléter ces exercices de Yoga par une respiration consciente en TSO (Technique Sensorielle Olfactive) avec l'huile essentielle de Lavandin ( pas la Lavande), une HE relaxante des muscles striés, et dans un autre temps avec du Basilic, myo-relaxante des muscles lisses comme le diaphragme ? 
Un massage délicat de la région lombaire et des crêtes illiaques avec du Romarin à camphre (une HE myo-relaxante des muscles ronds) serait un plus. 
Pour plus d'informations : 

Alexandra Bailly - Professeur Certifiée de Hatha Yoga - www.HeartnSole.fr
Brigitte du Castel - Praticienne en aromathérapie et énergétique - www.l-homme-energetique.fr